Le mouvement Tiny

Le "small house movement" est le nom donné à un mouvement social et architectural prônant la simplicité volontaire par l’habitation de petites maisons.

Histoire

Aux États-Unis, la taille moyenne d’une maison unifamiliale est passée de 1 780 pieds carré (165 m2) en 1978 à 2 479 pieds carré (230 m2)en 2007 et ce, malgré la réduction de la taille des familles américaines lors de cette période.

Le small house movement est né de la volonté de contrer ce mouvement et de réduire la taille des maisons à moins de 1 000 pieds carré (93 m2). Bien que l’idée a été évoquée par des précurseurs tels Lloyd Kahn et Lester R. Walker, on attribue le lancement du mouvement à Sarah Susanka, qui a coécrit The Not So Big House (1998).

Des micromaisons sur roues sont popularisées par Jay Shafer et Gregory Johnson, qui fondent la Small House Society en 2002.

En 2005, après l’ouragan Katrina, Marianne Cusato crée le Katrina Cottage, une habitation pouvant être aussi petite que 308 pieds carré (29 m2) et qui présente une alternative aux FEMA trailer gouvernementaux. Bien que ces derniers étaient initialement prévus pour offrir une solution d’habitation en zone sinistrée, ils ont suscité un certain intérêt, notamment par les propriétaires de resorts.

Le mouvement obtient une certaine popularité lors de la période 2007-2010 de la crise financière mondiale débutant en 2007. Cependant, il demeure un mouvement marginal alors qu’environ 1 % des acheteurs américains acquiert une maison de 1 000 pieds carré (93 m2) et moins. Elles sont également parfois utilisées comme dépendance supplémentaire pour la famille vieillissante, comme bureau ou maison pour invités. En 2012, les coûts varient entre 20 000 et 50 000 USD.

Source: Wikipédia

Et la Suisse dans tout ça?

Figurez-vous que Le Corbusier a construit sa tiny en 1952 déjà.
On peut donc lui attribuer le lancement du mouvement! Non?


Le cabanon du Corbusier

Situé à Roquebrune-Cap-Martin, le cabanon du Corbusier est un petit bâtiment de 3,66 m de coté et 2,26 m de haut que l’architecte avait au départ construit de ses mains pour son épouse et qu’il appelait son petit « château ». Le cabanon du Corbusier ressemble à s’y méprendre à une Tiny House. En fait, les deux sont en effet fabriquées en bois et regroupent tout le nécessaire pour vivre mais ces deux types de bâtiments ont une différence majeure, le cabanon du Corbusier est fixe, tandis que les tiny house sont mobiles. Néanmoins pour moi, s’il y a un inventeur des tiny house, c’est bien Le Corbusier !

tiny-house-cabanon-le-corbusier


Mouvement tiny house 

Le mouvement tiny house serait donc né outre Atlantique il y a une dizaine d’années mais il a réellement prit son envol suite à l’ouragan Katrina en 2005 et à la crise immobilière des surprimes de 2008. La tiny house répond à deux problématiques :
– Offrir un logement pour les propriétaires qui ont perdu leur maison dans la crise financière américaine et qui voient dans ce type d’habitat un moyen de se loger à moindre cout.
– Diminuer son impact sur la nature et la vie sur terre.

tiny-house-minis-maisons

L’étrangeté c’est que dans un pays où l’apparence est importante et où l’on construit des maisons toujours plus grandes et plus luxueuses, la tiny house vient a contre courant et se développe de plus en plus. Le petit habitat est donc devenu une vraie tendance chez nos cousins américains. Un magazine est même né outre Atlantique sur les tiny house.

tiny-house-mini-maison


Qui est Jay Shafer ?

Designer, Jay Shafer est présenté comme celui qui a lancé le concept des tiny house aux États Unis. Passionné par le petit habitat, il créé à la fin des années 1990 sa première société Tumbleweed, spécialisée dans ce concept puis FourLightsHouses et forme ceux qui le souhaitent à construire leur propre tiny house. Et on peut dire que le mouvement a fait des émules puisque l’on retrouve désormais ses tiny houses et celles de ses concurrents dans tous les États Unis où une véritable communauté s’est créée.

tiny-house-jay-shafer

Pour information, le tumbleweed est cette plante formant une grosse boule d’herbes séchées, le buisson qui roule au grès des vents dans les vieux films western, ne trouvez vous pas d’ailleurs que la tiny house à un air de maison du Far West ?

tiny-house-tumbleweed


Les tiny house dans le monde

Le mouvement des tiny house se développe dans le monde entier. On en retrouve au Canada, en Australie, au Mexique, en France et maintenant en Suisse.

tiny house dans le monde


La 1ère tiny house française

C’est Yvan Saint-Jours, ancien journaliste et fondateur du magazine La maison écologique, qui a décidé de se lancer ce nouveau défi, construire et vendre des tiny house sur le sol français. Après avoir découvert le concept aux USA où il a rencontré Jay Shafer, il y consacre un dossier spécial « éco-habiter petit et pas cher » dans son magazine en 2008. Depuis, Yvan s’est véritablement passionné pour ce type d’habitat et a entrainé avec lui trois amis :

– Bruno, charpentier
– Régis, plombier
– Michael, paysan et boulanger

Voila nos 4 mousquetaires qui se lancent dans la construction d’une première tiny house en 2013 en Normandie. La maison en bois repose sur un plateau de voiture de près de 700 kg que l’on peut tracter avec le permis E (une extension du permis B). Seule contrainte, rester en dessous des 2,7 tonnes réglementaires, donc la maison ne doit pas dépasser 2 tonnes. Pari gagné ! Leur valeur ajoutée, employer le plus possible de matériaux écologiques. Ainsi l’ossature est réalisée en pin douglas et l’isolation en métisse (voir plus loin). Trois semaines plus tard, la première tiny house est prête à prendre la route et leur carnet de commandes est plein pour les mois à venir !

tiny house d'yvan st jours


Pourquoi les tiny house se développent ?

Depuis plus d’un siècle, le monde vit des révolutions constantes et périodiques. Il y a eu celle de la machine à vapeur, du moteur à explosion, du chemin de fer, de l’électricité, du pétrole, de la conquête des airs puis de l’espace, d’Internet, la robotique, l’impression 3D… et maintenant celle du petit habitat. De plus, les jeunes sont de plus en plus mobiles et nomades, ils savent qu’ils ne feront pas le même métier toute leur vie et beaucoup privilégient leur vie de famille sur celle du travail. Certains préfèrent même travailler moins pour vivre mieux. La réalisation de soi prime sur l’aspect matériel, on veut voyager, jardiner, profiter de sa famille et de ses amis. Fixes ou mobiles, les tiny house sont une vraie révolution qui prône le leitmotiv « vivre mieux avec moins ». Il s’agit aussi d’une prise de conscience face au réchauffement climatique et a l’impact de l’homme sur la planète. On vit aussi de plus en plus dehors, alors pourquoi avoir un grand chez soi ?

tiny house nature


Les avantages de la tiny house

Vivre dans une tiny house offre les mêmes avantages que vivre dans une caravane ou un camping car à l’année, en voici quelques uns :
– pas de permis de construire
– juste un permis de conduire
– faible impact sur la planète
– changer de jardin au grès de ses envies même s’il faut trouver un jardin où se poser…

le monde des tiny house


Pourquoi vous devez vivre dans une petite maison adaptée à vos besoins ?

Aujourd’hui, on construit bien souvent plus grand que l’on a réellement besoin. Réfléchissez, regardez autour de vous, avez vous réellement besoin de ce grand buffet ou vous ranger un service de table offert par les beaux parents et que vous n’utilisez qu’une fois par an ? Qu’en est il également de toutes ces portes qui restent la plupart du temps ouvertes ? Et que dire de cette cuisine qui n’est pas du tout adaptée au rangement de la vaisselle, ni fonctionnelle pour travailler ? Avez vous réellement besoin de 2 voitures, une moto et un camping car ? La télévision est elle indispensable ? N’avez vous pas l’impression de passer à coté de votre vie ?

Posez vous les bonnes questions et faites la différence entre :
– ce dont j’ai réellement besoin
– ce dont j’ai envie

Pour certains d’entre vous, cela peut paraitre extrême de vouloir vivre dans une mini maison mais si vous réfléchissez un instant aux avantages, vous réaliserez que l’idée n’est pas si bête. C’est d’abord un mode de vie simple qui offre :

– moins d’entretien, de désherbage, de peinture, de rangement, de ménage… donc moins de travail
– moins de dépenses en chauffage, électricité…
– plus de temps pour les loisirs
– plus d’argent pour les voyages, la lecture, le jardinage…
– un mode de vie simple offrant plus de temps pour soi et les autres
– la possibilité de vivre sans emprunt ou loyer
– un faible impact sur la planète
– unique possibilité de construire soi même grâce à une technique de construction très simple et facile a apprendre
– nul besoin de main d’oeuvre spécialisée, pas de maçon, ni de charpentier, ni de couvreur ou de plaquiste
– la sphère est la forme la plus simple qui consomme moins de matériaux
– le chauffage se répartit plus facilement car il n’y a pas de coins
– l’isolation est assurée par la terre tout autour de l’habitat
– au fil des jours, en vivant avec moins d’objets, on se sent plus libre et on dépense moins
– on se recentre sur les choses essentielles, la paix intérieure, la nature, les amis…

plans tiny house


Source: http://habitat-bulles.com


Notre tiny coup de coeur :
La tiny house Baluchon de Laëtitia Dupé
=> www.tinyhouse-baluchon.fr <=


Retrouvez-nous sur les principaux réseaux sociaux


do not click here